Resident Evil 4 [Retro – Game Cube]

Resident Evil 4

Il y a 10 ans, le 18 Mars 2005, le quatrième épisode de la série mythique de Capcom sortait par chez nous. Au revoir Raccoon City, au revoir les zombies, ce nouveau Resident Evil marquait un tournant dans la saga et allait même poser les bases des futurs jeux d’actions !

Resident Evil 4 JaquettePour ce quatrième épisode, on y retrouve Leon Scott Kennedy qui travaille désormais pour le gouvernement Américain et qui est envoyé en mission dans un petit village, en Espagne. Son objectif, retrouver Ashley, la fille du président, qui a été kidnappée. Un scénario pas très original mais pas grave. En tout cas, à son arrivée, Leon se rend dans une maison pour demander des informations à un homme. Ce dernier n’est pas très très accueillant, au lieu de lui répondre gentiment, il va se retourner (sans doute un clin d’oeil au premier Resident Evil) et brandir sa hache. Ni une, ni deux, Leon sort son arme pour se défendre et n’a pas d’autres choix que de tirer sur l’homme étrange. Après ce qu’avait vécu Leon dans Resident Evil 2, tout ça va forcément lui rappeler des mauvais souvenirs et pourtant cette fois il a pas failli se faire manger. Normal, les ennemis de cet épisode ne sont plus des zombies mais des ganados ! Des ennemis bien plus intelligents qui sont capables de s’organiser pour tendre des embuscades et qui semblent obéir à quelqu’un de bien mystérieux.

Ce premier ennemi rencontré permet alors de découvrir la nouvelle jouabilité du jeu. Avec la caméra placer derrière l’épaule de Leon, il faut alors appuyer sur la gâchette gauche pour viser et tirer sur des points vitaux de l’ennemi. La tête est forcément le plus efficace mais il est aussi tout à fait possible de tirer dans les jambes pour le faire chuter ou encore dans les mains pour lui faire lâcher son arme. Assez surprenant à l’époque de la sortie du jeu. Seul problème avec ce système là, c’est qu’il est impossible de tirer tout en se déplaçant. Heureusement, les ennemis ont la gentillesse de ralentir dès qu’ils se rapprochent, du coup on a le temps pour viser correctement ! Ben oui, ils sont plus intelligents que les zombies mais faut pas trop leur en demander non plus !

RE4 1 RE4 2

Nouveaux ennemis, nouvelle jouabilité, nouveau look pour Leon et aussi nouveau décor puisque le jeu se déroule en Espagne. D’abord dans un village, mais on y explorera ensuite un château et aussi une base militaire. De quoi varier pleinement les environnements ! Bref, plus rien à voir avec les anciens épisodes. D’ailleurs le jeu fait un peu moins peur, notamment parce que le jeu est désormais en full 3D, on est donc moins stressé comme avant avec les angles de caméra qui nous réservaient parfois bien des surprises. Là on peut voir ce qu’il y a plus loin, regarder autour de nous, faire un demi tour rapide (comme c’était déjà le cas avant), alors forcément ça fait un peu moins peur mais quand on entend le bruit d’une tronçonneuse qui se rapproche de plus en plus, là on fait déjà moins le malin.

Heureusement, Leon est bien équipé et les munitions se font moins rares qu’auparavant. On en trouve dans des tonneaux, certains ennemis en lâchent lorsqu’ils sont éliminés et parfois ils laissent même de l’argent ! Eh oui, on gagne de l’argent dans Resident Evil 4 et ça sera bien utile puisqu’à certains endroits on rencontre un marchand qui propose toutes sortes d’objets, armes, munitions qui permettront de faire face à toutes les créatures que l’on croisera. En parlant des objets, il n’y a plus de coffres magiques dans lesquels on pouvait y entreposer tout ce qu’on voulait. Ici, Leon doit tout garder sur lui, il faut donc s’organiser pour tout placer mais heureusement il est possible, au cours du jeu, d’améliorer son inventaire en augmentant le nombre d’emplacements.

RE4 3 RE4 3

Capcom aura ainsi su redonner un second souffle à la série avec ce quatrième volet. Et si les premiers épisodes étaient des références dans le genre survival-horror, Resident Evil 4, lui, en est une pour le jeu d’action. Parce que même si cet épisode est toujours assez stressant, il penche quand même bien plus vers l’action non-stop. Ce que beaucoup regretteront d’ailleurs avec les épisodes suivants qui pousse ce côté encore plus loin et s’éloignant de plus en plus de l’ambiance du jeu d’origine. Il faudra attendre un certain Resident Evil – Revelations pour voir revenir une ambiance assez proche du quatrième épisode.
Mais dans tous les cas, Resident Evil 4 reste probablement l’un des plus grands jeux que la Game Cube à pu avoir !

Lire les avis sur Game Forever :
Resident Evil 4 [Game Cube]




Laisser un commentaire

Translate »