This Is England

this-is-england-vedette

Pour cette première critique ciné, on ne va pas s’intéresser à un film récent puisqu’il est sorti en 2007. Un film beau et intelligent. Plus que ceux qu’on a l’habitude de voir dans ce genre là. Un film qui m’aura marqué et qui me donne toujours autant d’émotion quand je le regarde. Ce film, c’est This is England !

Par Romain

2Faisons un bond de 30 ans dans le passé ! Nous voici en 1983, en Angleterre. On y découvre Shaun, un jeune garçon de 12 ans, qui vient malheureusement de perdre son père pendant la guerre des Malouines. Plutôt solitaire, Shaun va de plus subir les moqueries des autres à l’école. C’est au cours de son retour chez lui, qu’il va faire la rencontre d’un groupe de skinheads mené par un certain Woody. Ce dernier, voyant qu’il n’a pas l’air d’aller bien, va alors lui proposer de l’aider en lui remontant le moral. Et même si d’autres membres du groupe vont continuer à charrier un peu Shaun, c’est une vraie amitié qui va naître entre eux.
La routine du jeune garçon va alors changer. Lui qui était souvent seul, il va alors se libérer, s’amuser, prendre confiance et même se voir relooker à la mode skin : cheveux rasés, chemise Ben Sherman et Doc Martens, le voilà prêt à intégrer pour de bon le groupe ! Ca va être l’occasion aussi pour lui de faire la rencontre de Smell, sûrement celle qui a le look le plus bizarre du film, et de connaître sa première histoire d’amour ! Bref, tout semble aller pour le mieux pour eux, jusqu’au retour de Combo, un skinhead raciste qui va vouloir se battre contre les immigrés du pays.  Ce qui va avoir pour conséquence de diviser le groupe en deux.

3This is England n’est pas le premier film qui s’intéresse au sujet du mouvement skinhead ! D’autres, comme American History X ou le moyen Romper Stomper, en avaient déjà parlé avant lui. Le problème, est que ces derniers n’en montraient que le côté obscur : le racisme, la violence… Même si ce côté est bel et bien une réalité, il y en a aussi un autre qui prône d’autres valeurs comme la solidarité, le respect et l’amitié. C’est de ce côté qu’a voulu parler Shane Meadows dans son film. Un sujet qu’il connait bien puisqu’il reconnait lui même avoir déjà fait parti d’un groupe de skins étant plus jeune. Et This is England, c’est une sorte d’autobiographie du réalisateur, où l’on découvre sa jeunesse à travers le personnage de Shaun (les prénoms sont d’ailleurs très proches) !

Ce film, j’ai beau le regarder des dizaines de fois, il me fait toujours le même effet. Les acteurs jouent leur rôle à la perfection et quand on sait qu’à l’époque du tournage, la plupart étaient des amateurs, on ne peut être qu’admiratif devant tant de talents. Avec en plus de ça, une bande-son d’excellente qualité : ska, reggae, toutes ces musiques totalement en accord avec les origines de la culture skinhead ! Shane Meadows a su parfaitement retranscrire les différences qu’il peut y avoir au sein de ce mouvement. On le voit avec d’un côté avec le groupe de Combo qui va adhérer au idées nationalistes, et de l’autre, celui de Woody pour qui la solidarité et l’amitié sont des valeurs bien plus importante et qui ne veut surtout pas être lié à des propos racistes.

4

Plus qu’un film, This is England peut même se voir comme un documentaire qui vise a faire comprendre que cette culture n’a à la base rien de politique, ni aucune forme de racisme bien que certains on finit prendre cette voie, comme on le voit avec Combo qui réussi à manipuler facilement les personnes les plus influençables (ceux qui le suivent ne sont pas les plus futés, comme Gadget). Ou encore en jouant sur leurs émotions, comme il le fait avec Shaun, quand il lui dit qu’il doit continuer à se battre pour son pays pour pas que son père ne soit mort pour rien !

Bref, Shane Meadows signe là un véritable chef d’oeuvre, largement au dessus des autres films qui traitent de ce sujet en se contentant de résumer les skins à des fachos sans y expliquer l’autre facette du mouvement qui en est pourtant à l’origine. This is England est un film beau, émouvant et intelligent avec des personnages vraiment attachants et des scènes qui font parfois rire et d’autres un peu plus dur (notamment la scène de fin).
Une suite a vu le jour sous forme d’une mini série, qui s’intéresse plus sur la personnalité des différents personnages !

Du grand Art !

Sans titre




Laisser un commentaire

Translate »